C’est quoi un « Dandy » ?

Dandy, tout le monde a déjà entendu ce terme au moins une fois. Il évoque généralement une personne bien habillée, une tenue un peu old school, une moustache travaillée et peut-être un chapeau. Mais le Dandy est bien plus que cela. Il est peut-être (et surtout) bien plus contemporain que ce que l’on pense. En tout cas le Dandy est tendance en 2017.

Dandy est un terme apparu fin XVIIIème siècle désignant des personnes jouant avec les codes de la mode, sans toutefois s’en détacher. Les codes vestimentaires étaient jusque-là assez sobres, des personnes ont alors eu envie de s’en affranchir en partie et de donner plus d’originalités à leurs tenues. Plus précisément, le biographe d’Oscar Wilde affirme que ce mot est en fait né d’une ballade écossaise, qui relatait le comportement d’un jeu homme nommé Andrew (dont le diminutif est Andy) se dandinant (dandle en anglais) derrière les courtisanes? Dandy serait alors né de la contraction d’Andy et de dandle. Si les sources ne sont pas certaines, on peut déjà en déduire que ce terme ne reflétait rien de flatteur dans l’opinion publique. Ce mot fut définitivement adopté dans le langage en Angleterre début du XIXème siècle, puis fut importé en France pendant la Restauration (1814-1830), avec d’autres mots anglais tels snob, smart ou fashion. En définitive, le mot Dandy évoque donc quelqu’un souhaitant changer les codes sans pour autant les révolutionner, une personne se voulant vestimentairement élégante et raffinée.

Être Dandy n’est pas qu’une question d’apparence, c’est également un état d’esprit. Certes la tenue vestimentaire occupe une large place chez le dandy, mais il ne faut toutefois pas négliger le langage, l’originalité et la finesse d’esprit du vrai dandy. L’apparence est certes importante, mais l’état d’esprit ne l’est pas moins. Il n’existe pas qu’une seule façon d’être Dandy. Chacun l’est par sa façon de s’habiller et de se comporter, on peut ainsi trouver plusieurs styles au sein même du dandysme (comme souvent dans un courant de la mode). Chaque Dandy en aura sa propre conception, qui variera d’une personne à l’autre. Le Dandy aime certes plaire, mais il cherche avant tout à se plaire à lui-même. Quelque part, être Dandy consiste en un acte de rébellion contre les codes vestimentaires imposés par la tradition et l’histoire, le but étant de faire plier ces codes, de les modeler. Cet objectif donne au dandysme un aspect philosophique, puisque le but est de parvenir à ne pas s’apprêter comme tout le monde dans une recherche permanente de l’élégance. Oscar Wilde a bien résumé la philosophie du Dandysme : « Aucun crime n’est vulgaire, mais la vulgarité est un crime. La vulgarité, c’est ce que font les autres. »

Il existe un certain nombre de revues spécialisées dans le style Dandy, autant sur papier que sur la toile. Parmi ceux-ci, on retrouve notamment : « Monsieur » : magazine bientôt centenaire, il fut créé en 1919 et est encore diffusé à près de 40 000 exemplaires. Il se définit comme la « Revue des élégances, des bonnes manières et de tout ce qui intéresse Monsieur ». « Dandy-Magazine » : magazine plus récent, présent en papier et sur Internet, il traite des sujets contemporains dans une ligne éditoriale Dandy. Au programme : vêtements, accessoires, personnalités et technologie.

Au final, lorsqu’on voit la diversité de styles aujourd’hui, ne serait-ce qu’en se promenant dans la rue, l’esprit Dandy est beaucoup plus XXIème siècle que ce que l’on pense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *