Conseils : comment maîtriser le style preppy ?

Unique en son genre parmi les modes éphémères qui déterminent notre société, le style « preppy » est bien plus qu’un simple style vestimentaire. À l’instar du workwear (qui représente l’autre extrémité du spectre social), c’est une véritable conception de l’existence pour ses adeptes. Explications.

Style preppy

Cette revendication sociale fait que le style preppy est à la base un vecteur d’idées bien définies : la réussite, le conformisme, l’éducation, les convenances, les règles de bienséance, la distinction, le bon goût. Bref, tout ce qui distingue traditionnellement l’élite dans l’esprit des gens. On y trouve un esprit caractéristique des grandes écoles. L’expression ultime de celui-ci restant les “sociétés secrètes” bien implantées dans les universités américaines.

Cette éducation fut perpétuée de père en fils par les familles puissantes, jusqu’à ce que, comme toute élite, elles soient copiées. D’où la démocratisation du look preppy tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Comme vous pouvez le voir ici, si les coupes et les couleurs ont un peu changé avec le temps, le Preppy actuel dépend toujours des mêmes bases. Crédits : urbanbible.com

Son retour actuel (après un abandon progressif dans les années 80), est symptomatique du renouveau d’intérêt porté à la mode masculine, et s’inscrit dans la même tendance que le retour du workwear. Tous deux véhiculent une authenticité, avec des vêtements patinés par le temps, porteurs d’un caractère et d’une histoire. Si aujourd’hui, Ralph Lauren est devenue la marque étendard de cette culture, c’est à l’origine J.Press et Brooks Brothers (le tailleur officiel des présidents américains, avec son fameux combo costume bleu marine / cravate rouge) qui détenaient ce statut (elles se sont implantées directement sur les campus des universités de la Ivy League).

Les étudiants du film "Scent of a Woman", personnages secondaires qui illustrent à merveille l'esprit "privilégié, mais rebelle et insolent" qui est indissociable du style preppy.

Le style preppy correspond à un style “outdoor”, c’est-à-dire un style conçu pour les activités en extérieur (initialement : chasse, nautisme, golf, cricket, polo, garden parties) : il reste confortable et permet une certaine aisance de mouvement, tout en projetant cette élégance guindée très “monde à part” de la bourgeoisie.

On retrouve l’influence outdoor dans les couleurs employées : le kaki, ou au contraire des couleurs assez vives (rayures, vestes de campagne, pantalons droits couleur rouille et références nautiques ou équestres).

buck-unabashedlyprep

Comment le porter? En hiver : une veste à épaules naturelles, de couleur discrète (généralement une teinte sombre de gris ou terre : anthracite, taupe, châtaigne, etc.), dans un motif “anglais” (tartan, chevrons, Prince de Galles) et une laine épaisse (Harris tweed ou flanelle). Souvent renforcée avec des coudières, et deux poches de hanches. Suivant la période, les vestes ont été indifféremment à deux boutons, trois boutons, ou croisées.

preppy_vestepreppy

Un pull en laine col V, sans manches ou à col rond) ou encore un gros cardigan col châle à côtes avec des boutons en bois.

preppy_fairisland2

Chaussures :

Un paire en daim camel (un type de mocassins iconique des années 30, dont le nom provient de la pratique des étudiants américains de glisser un penny dans les boucles du mocassin pour les cabines téléphoniques), ou une paire en veau velours blanc (derby avec une semelle en caoutchouc rouge caractéristique).

En haut :

Un manteau ou un blouson classique : duffle-coat, Harrington (les blousons beiges en toile et doublure écossaise), trois-quarts droit, simple boutonnière, toujours dans des couleurs et matières traditionnelles (laine, coton, etc.). Un twist occasionnel peut être apporté avec un teddy (les fameux blousons sérigraphiés des équipes de football américain très en vogue sur les campus). Même les vestes Barbour matelassées  de nos grands-parents reviennent à la mode.

preppy_teddy1

Une chemise simple, monochrome ou à rayures, dans des tons clairs (bleu ciel, saumon, gris perle, blanc cassé, etc.). Et évidemment, la chemise en oxford est un passage obligé dans ce style !

preppy_shirt2

Pantalons :

Un chino beige ou kaki, ou dans des couleurs plus fun (rouge brique, bleu ciel, etc.). On ne change pas une équipe qui gagne !

preppy_chino2

Accessoires :

Les accessoires vont souvent vous permettre de vous amuser dans ce style. Que ce soit avec des cravates en tartan ou en tricot (par exemple les très belles cravates ou des nœuds papillons moins conventionnels (on pense à ceux en bois de Two Guys’ Bow Ties), des ceintures en corde, en tissu (le gros-grain est un classique de l’esthétique preppy) ou en cuir tressé. Ou encore des chaussettes de couleurs vives (les fameuses chaussettes rouges de chez Gammarelli, fournisseur officiel du Vatican). Vous avez les moyens de casser une tenue simplement : profitez-en !

preppy_woodenbowtie

Enfin, en été : un blazer présentant les mêmes caractéristiques (épaules naturelles, fente crochet), bleu marine ou dans des couleurs et des motifs plus gais (rouge bordeaux, lie-de-vin, vert bouteille, coton à effet gaufré), souvent avec un insigne de poitrine représentant la fraternité estudiantine ou l’équipe de sport du porteur.

A vous de vous amuser et de vous créer un style preppy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *