Coup de chapeau au Panama

C’est l’élément indispensable et indissociable de l’été : le chapeau. En plus, il est hyper tendance cette année. Comment bien le choisir et à quel prix? Voici quelques conseils.
Que les choses soient claires, je ne parle pas du bob Ricard qu’il faut brûler direct ou offrir à son meilleur ennemi mais d’un joli chapeau de paille ou une casquette structurée qui feront très bien l’affaire pour vous protéger des puissants rayons du soleil en vous donnant un super look.

Vous êtes persuadé que vous n’avez pas une «tête à chapeau». En vérité, il n’existe pas de tête préposée au chapeau proprement dite. Il se peut cependant qu’il ne fasse pas bon ménage avec votre style, avec votre taille ou votre coupe de cheveux.

Avant de vous lancer à la recherche de votre accessoire de l’été, commencez par mesurer votre tour de tête à l’aide d’un mètre ruban. Il existe quelques éléments rudimentaires à noter, afin que le couvre-chef choisi soit en harmonie avec la forme de votre visage:

– Les visages ronds s’orienteront vers un chapeau à couronne complète, avec une forme graphique pour ajouter des angles à la structure de votre tête un Borsalino sera parfait.

– Les visages carrés partiront, eux, au contraire sur un modèle plutôt rond. Laissez de côté vos bottes de cuir et posez votre chapeau melon, on n’apprécie que peu la touche Dupond et Dupont. Choisissez de préférence un modèle qui n’ondulera pas devant ou sur les côtés de votre visage.

– Les visages ovales auront une fois de plus l’éventail de possibilité le plus large. Du Trilby (chapeau court emblématique du jazzman – et de Jason Mraz) au canotier, ils pourront quasiment tout se permettre. On leur conseille tout de même de rester sobres. Jouez plutôt sur la couleur ou sur le type de ruban que sur une forme un brin trop audacieuse.

– Les visages longs essaieront, eux, au maximum de ne pas étirer leurs traits. Pour ce faire, mieux vaut se diriger vers un chapeau à bord relativement large. L’achat d’un panama en paille est plus que recommandé pour l’été, dans la mesure où il tiendra bien moins chaud qu’un chapeau en feutre.

Seront à proscrire sans condition: la visière du golfeur débutant qui s’est offert l’attirail complet pour se donner du crédit, le sombrero mexicain du vendeur de tacos affublé également d’un poncho multicolore, le cow-boy de Texas Ranger indissociable de l’étoile de shérif et finalement le haut-de-forme d’un Lord en péril devenu magicien de kermesse. Abracadabra, il ne vous reste plus qu’à essayer.


La première figure de notre révolution masculine est le panama. Il donne une certaine élégance et un certain charisme, une touche d’exotisme et de voyage pour une tenue quotidienne. Le vrai panama est de couleur ivoire ou blanc avec un ruban marron ou noir. D’origine équatorienne, il pourra se porter avec un tee-shirt en toile de coton à patte polo. Il faut jouer sur le côté décontracté chic et ainsi choisir des matières fluides et légères.
Un bermuda (oui, pas de short) en coton ou en jean avec des espadrilles seront les pièces adéquates pour ce modèle. Le tout en couleur naturelle (beige, marron, crème…) ou alors une touche de bleu ou vert foncés. Un bracelet en cuir tressé et fermoir métallique ainsi qu’un collier avec un pendentif original (une dent de requin, un médaillon d’un pays lointain.. laissez voyager votre imagination) seront les accessoires parfaits pour faire sensation au jeu de paume.
Pour un Panama naturel, comptez environ 75 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *