En août, il fait le guet : Frédérick Gersal

On le surnomme « l’homme au nœud papillon ». Il est partout à la fois : radio, télé, sur scène, en conférence… Bref, Frédérick Gersal est toujours en mouvement. J’ai quand même réussi à le retenir quelques minutes pour mieux le connaître. Moment rare avec l’un des parrains de « jefaisleguet.fr ».

Être un homme en 2015 ça représente quoi pour toi Frédérick?

C’est compliqué. Je suis en représentation permanente que ce soit en spectacle, en conférence, à la radio, à la télé, il faut donc donner envie à celles et ceux qui me regardent. C’est une vraie leçon que je m’impose. Je passe environ une heure dans la journée pour prendre soin de moi. Je lis la presse masculine pour avoir les tendances mais je ne les applique pas forcément. Je suis classique en fait.

D’où vient ce fameux nœud papillon que tu ne quittes jamais?

Mon père voulait que je porte une cravate quand j’étais jeune mais je ne supporte pas l’aspect de la cravate. Du coup, je me suis dit que le nœud plairait à mon père. C’est plutôt original j’avoue mais j’aime ça. On m’appelle « l’homme au nœud papillon » et parfois on en oublie même mon nom, c’est drôle.  Et puis, j’ai été rattrapé par la mode car c’est très tendance aujourd’hui.

Frederick Gersal sur jefaisleguet.fr

Comment prends-tu soin de toi?

J’utilise des crèmes que je choisis. C’est récent. En télé il y a le maquillage, donc je suis obligé de mettre une crème hydratante.  J’ai la peau un peu sèche donc, c’est indispensable. J’adore utiliser des produits de la région comme La Roche Posay. Pour le parfum, je mets du Dior depuis des années sans en changer.

Le dimanche ou en vacances, tu as quel look?

Je ne supporte pas de ne pas être coiffé, même le week-end. C’est important pour moi. Je porte le nœud papillon le samedi sur le marché. Je ne suis jamais négligé. C’est une habitude.

Il y a des accessoires qui sont importants pour toi ?

Oui. J’aime les pochettes, les boutons de manchette… Comme j’ai 6 enfants. Ils ont toujours des idées de cadeaux à m’offrir.

Frederick Gersal sur jefaisleguet.fr

Tu pratiques un sport? Tu fréquentes les instituts?

Je n’ai pas trop de temps. Je marche un tout petit peu. Je ne vais jamais en institut. En revanche, je vais tous les deux mois et demi chez la pédicure. J’adore prendre soin de mes pieds. C’est pareil pour tout ce qui touche à l’apparence ,en fait, comme les dents ou les yeux.

As-tu un côté féminin?

Oui clairement. J’adore le raffinement. Je respecte énormément les femmes. A la maison, il y a autant de garçons que de filles. J’ai toujours mis sur un pied d’égalité les hommes et les femmes. Voici un secret : je pleure facilement devant un film. J’ai une grande tendresse et une grande sensibilité.

Quelle est ta devise?

« Apprend-moi quelque chose tous les jours ». « jefaisleguet.fr » va me donner pas mal de conseils. Les temps changent. Il y a une grande liberté aujourd’hui. Dans les années 30, tout était figé en matière de vêtements. Maintenant, il n’est pas rare de croiser un Ministre sans veste et sans cravate. La mode évolue mais, surtout, restez vous même.

 

J’ai sélectionné pour vous le dernier livre de Frédérick Gersal : « L’histoire de France préférée des français » Les Éditions de l’Opportun. Retrouvez Fréderick également sur France Bleu.

Une réflexion sur « En août, il fait le guet : Frédérick Gersal »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *