En juillet il fait le guet: Jess Vill

drapeau-anglais-royaume-uni

C’est un des mannequins français le plus en vogue du moment. On le voit partout, posant pour les photographes du monde entier, représentant une marque de sous-vêtements pour un événement… bref c’est le mec à suivre absolument. « Jefaisleguet » l’a rencontré pour vous. Découvrons ce bogoss trentenaire, ancien chef pâtissier, qui se livre sans concessions.

Bonjour Jess comment es-tu devenu mannequin?

Il y a 3 ans je faisais 7 kilos de plus. En regardant une photo de moi ça m’a fait un choc. J’ai décidé de me prendre en main. Régime, sport et découverte de la nutrition hyperprotéinée. Au bout de quelque temps mon corps a changé. Plus confiant et fier de moi, j’ai décidé de me lancer. J’ai proposé, sur un réseau social, de faire une séance photo avec le photographe qui en aurait envie. Deux jours après, j’étais sur Paris pour faire des photos en posant entièrement nu.

Comment s’est passé ce premier shooting?

Presqu’une évidence. Dès les premières minutes je me suis senti à l’aise. Le photographe a décelé un potentiel et j’ai réalisé mon premier book. J’ai tout de suite été certain que je voulais en faire mon métier. J’étais prêt à presque tout. Du nu soft oui, mais pas de pornographie.

Comment tu prends soin de toi au quotidien?

Je suis ce que l’on appelle un « hétérogay ». Pour moi il n’y a plus réellement de différences. Je ne mets pas de crèmes sur mon visage mais juste un lait hydratant. Pendant les prises de photos, on vous maquille puis démaquille, on hydrate votre peau … du coup je ne touche plus à mon visage en dehors des séances. J’ai toujours ma barbe d’une semaine. Sans barbe, on a l’impression que j’ai 17 ans. J’ai un look assez viril. Les femmes apprécient beaucoup. Je fais du sport tous les jours soit 15 heures toutes les semaines. C’est énorme mais indispensable pour mon métier.

Quel est ton style de fringue?

Je fais attention à mon style vestimentaire depuis peu en fait. Je suis plutôt sportwear, en jean et basket. Je me sens bien  dans ce style de fringue. La mode m’intéresse évidemment mais je ne la respecte pas toujours. L’essentiel est d’être bien dans sa peau.

Un parfum préféré?

Oui. Mon meilleur ami qui est photographe m’a offert un parfum Yves Saint Laurent. Je l’adore. Impossible de changer.

Quelle est ta philosophie dans la vie?

Rien n’est impossible. C’est vraiment la phrase que je répète au quotidien. Le seul obstacle au changement dans la vie c’est le cerveau. Il faut passer au-dessus. Croire en la vie et faire confiance.

Comment te vois-tu dans 10 ans?

Pareil. Mon père est mon idéal. Je le respecte. Je veux être comme lui et garder le contrôle de ma vie et de mon corps. Vieillir ne me fais pas peur.

Justement parlons de ta famille. Quel regard tes proches ont sur ton travail ? Sur les photos de toi nu ?

Il n’y a aucun problème avec ça. Ma famille a accès à mes photos mais nous n’en parlons pas. Nous ne sommes pas pudiques. Depuis toujours nous sommes adeptes du naturisme donc nous sommes habitués à voir nos corps nus. C’est de l’esthétique pas du pornographique donc aucun problème avec ça au contraire. Je travaille beaucoup pour des marques de sous-vêtements donc je suis souvent en slip ou boxer. Les photos sont toujours artistiques.

Tu as quand même un regret Jess ?

Oh oui. Celui de ne pas avoir commencé plus tôt. D’avoir perdu autant de temps. J’aurais aimé commencer ce métier plus jeune, cela m’aurait ouvert d’autres portes. Mais ce n’est pas grave, j’ai encore beaucoup de temps devant moi.

T’as plus grande réussite?

Mon corps. Lol. Non sans rire, mon corps. C’est beaucoup de travail mais j’en suis satisfait.  D’ailleurs, pour vous qui me lisez, voici un conseil : Prenez soin de votre corps et faites du sport. C’est idéal pour l’esprit. Je suis content de faire des photos. Je veux vraiment que cela devienne mon métier à temps plein. Ah encore une autre réussite : avoir fait des photos avec David Vance qui est juste un photographe américain que j’adore.

Retrouvez toute l’actualité et encore plus de photos de Jess sur Jess Vill Facebook ou jessvill.com


Crédits photos Salvador Pozo, Alexis Salgues et Lionel André

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *