Êtes-vous esclave de votre smartphone ?

Le smartphone est incontestablement devenu notre plus fidèle compagnon technologique. Il nous suit partout, du réveil jusqu’au coucher, pour le travail ou loisir, bref partout tout le temps. Il est tellement présent que certains utilisateurs ont développé une vraie addiction au smartphone. Néanmoins, une nouvelle étude vient de paraître, expliquant que les utilisateurs les plus âgés assimilent le smartphone à la notion de liberté.

 


Êtes-vous maître ou esclave de votre smartphone ? C’est la question à laquelle le cabinet Pew Research a essayé de répondre au travers d’une étude menée du 3 au 27 octobre 2014. Menée sur un panel représentatif de la population américaine, cette recherche visait à déterminer quel rapport les utilisateurs entretenaient avec leur smartphone.

Pour déterminer si l’utilisation de leur compagnon était plutôt de l’ordre de la contrainte plutôt que d’une réelle liberté, le cabinet a posé deux questions : « Le smartphone s’apparente-t-il à la notion de liberté ou de servitude ? » et « Le smartphone vous permet-il de vous connecter aux autres ou vous éloigne-t-il des rapports humains ? ».

A la première question, ce sont les utilisateurs les plus âgés qui assimilent le smartphone à la notion de liberté. Les plus jeunes sont deux fois plus nombreux que les plus âgés à considérer le smartphone comme un objet de servitude.

Les réponses à la deuxième question expliquent d’ailleurs peut-être celles de la première. Car chez les plus âgés, le smartphone est avant tout perçu comme un objet permettant de se connecter plus facilement aux autres. Chez les plus jeunes, presque 40% des 18-29 ans expliquent que les smartphones les éloignent des rapports humains.

Pour résumer, commençons par ce qui est positif. D’après l’étude, l’utilisation des smartphones et tablettes a permis d’améliorer considérablement les capacités liées au « multitasking ». En d’autres termes, l’Homme est davantage capable en 2015 de faire plusieurs choses en même temps.

La mauvaise nouvelle, c’est que l’étude a aussi révélé, en analysant l’activité cérébrale des cobayes à l’aide d’électroencéphalogrammes, que les smartphones avaient fait baisser la moyenne de l’attention de l’Homme de 4 secondes, passant de 12 secondes à 8 secondes en 15 ans seulement.

 

 

Une réflexion sur « Êtes-vous esclave de votre smartphone ? »

  1. En tout cas, moi Je suis accro à mon Smartphone. Je l’utilise tout le temps pour le travail lorsque Je ne suis pas derrière mon ordinateur.

    Lorsque Je suis à la maison, Je m’en éloigne pour donner de l’attention à ma famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *