Stop la bedaine

Le petit ventre, la petite bouée, le petit bidon ou encore la petite bedaine qui nous paraitrait presque mignonne serait beaucoup moins sympathique que l’on ne le croit et particulièrement pour notre santé. Au point qu’une récente étude considère que la graisse abdominale aurait des conséquences cardio-vasculaires pires que l’obésité. Vous ne risquez plus de voir votre petit ventre de la même manière.

Overweight mid-adult man with hand on belly, mid section

L’étude menée par le professeur Francisco Lopez-Jimenez de l’institut clinique de Rochester dans le Minnesota a consisté dans le suivi de 12 785 personnes durant une période de 14 ans.

Ces individus ont été classés selon leur indice de masse corporelle (IMC) :

– Normal pour les individus possédant un IMC entre 18,5 et 24,9

– Surpoids pour les individus possédant un IMC entre 25 et 29,9

– Obèse pour les individus possédant un IMC au dessus de 30

CON_202028_246_A jefaisleguet.fr

Et selon le rapport taille-hanches (RTH, qui est un bon indicateur de la répartition des graisses au niveau abdominal) :

– Normal pour les hommes possédant un RTH inférieur à 0,90

–  Élevé pour les hommes possédant un RTH supérieur à 0,90

Lors des 14 années qu’ont durée l’étude, 2 562 personnes sont mortes dont 1 138 pour des raisons cardiaques. C’est l’étude de ces décès couplée aux informations concernant l’IMC et le RTH qui ont permis aux chercheurs d’aboutir à cette conclusion. Les personnes possédant un IMC normal avec un « petit ventre » ou « embonpoint » (pour les hommes comme pour les femmes) ont plus de chances de mourir des suites d’un problème d’origine cardiovasculaire que les individus obèses avec un abdomen « gras ».

PHO02da4a4c jefaisleguet.fr

Par rapport aux individus possédant un IMC normal et un RTH normal, les individus obèses ont 2 fois plus de risques cardiovasculaires et les personnes avec un IMC normal et juste un embonpoint ont eux 3 fois plus de risques ! Ce résultat bouleverse entièrement notre manière d’aborder la santé et la hiérarchie que l’on semblait vouloir placer entre les individus en la matière.

Pourquoi un tel résultat ? Les auteurs de l’étude explique ce résultat par le fait que la graisse abdominale serait la graisse la plus dangereuse de notre corps, notamment car elle produit plus de substances inflammatoires. Le paradoxe étant que chez les personnes obèses, la graisse se localise plutôt sur les hanches et au niveau des jambes, alors que chez les personnes à l’IMC normal, la graisse se place profondément dans l’abdomen, là où elle est la plus dangereuse.

1389778021- jefaisleguet.fr

Que faire contre la graisse abdominale ?

Un embonpoint est la conséquence d’un mauvais style de vie. Inutile de vous lancer dans un régime (bien souvent inutil voir nocif). Vous devez, si vous êtes dans le cas d’un IMC normal avec un RTH élevé, remettre en place une alimentation équilibrée (et surtout moins grasse !) et la pratique d’une activité physique régulière. Les résultats de cette étude risquent de modifier notre approche de la santé et pousser les médecins à prendre en compte plus la répartition des graisses plutôt que leur quantité. Cependant votre santé ne peut attendre ces changements de méthodes et vous devez, pour vous et vos proches, vous occuper dès aujourd’hui de votre bedaine !

A lire aussi :

Dadbod : Le phénomène qui enfle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *