Vous connaissez le Cronut?

C’est la dernière tendance aux Etats-Unis. Les clients font la queue des heures pour acheter le fameux gâteau, le cronut, dont tout le monde parle.

cronut

En 2011 à Soho, le quartier bobo de Manhattan, un jeune pâtissier français, Dominique Ansel, ouvre une boutique dans laquelle il vend des viennoiseries sans s’imaginer une seconde qu’il va devenir la star planétaire du cronut, cette viennoiserie qui croise la recette du croissant français et du donut américain. En France, il avait fait ses preuves chez Fauchon où il était resté huit ans avant de devenir chef pâtissier d’un restaurant new-yorkais 2 étoiles Michelin durant six ans.

Aujourd’hui, le pâtissier gère sa notoriété. «Tous les jours, j’ai 100 à 200 personnes qui font la queue devant ma porte. Lorsque j’ai lancé le cronut en mai 2013, je voulais juste faire quelque chose de nouveau, mélanger la culture française et américaine. Le premier jour, j’en ai fabriqué 25. Un blogueur est passé, a posté l’info sur Internet et cela a fait le buzz dans le monde entier. Le lendemain, il y avait plus de 100 personnes qui voulaient en acheter.» Et comme il ne peut en produire plus de 400 quotidiennement, le pâtissier les a contingentés à deux par personne. Sans aucun passe-droit! Parmi les clients célèbres il y a Lenny Kravitz et Leonardo Di Caprio qui régulièrement achètent le fameux cronut.

cronut_2575295k jefaisleguet.fr

Le Frenchie, qui fait un carton dans la Big Apple, multiplie les créations: un kouign amann à sa façon, rebaptisé le DKA (Dominique Kouign Amann), avec deux fois moins de beurre et de sucre que dans la recette bretonne ou des marshmallows caramélisés à déguster sur une tige de bois… Une belle aventure à suivre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *